L'association Les Amis de Leo Drouyn vous invite à découvrir dans de conviviales rencontres, sur les pas de l'artiste archéologue du XIXe siècle, le patrimoine girondin, ses richesses architecturales, artistiques, ses paysages et son terroir...

mercredi 21 août 2013

vallée de Lisos du Dimanche 28 Juillet 2013 -Compte-rendu

                               Randonnée pédestre en vallée de Lisos
et sur les bords du Canal latéral à la Garonne

Journée de découverte pédestre (21 km environ) organisée avec les Amis du Moulin de Piis dans la vallée de Lisos et sur le chemin de halage en partenariat avec l’association Canal à la Une et les communes de Hure, Noaillac, Meilhan et Bassanne. Participation active des Amis de Léo Drouyn. Présentation de l’exposition Paysages de Gironde, de Léo Drouyn à aujourd’hui jusqu’à la fin août. Repas organisé par les Amis du Moulin de Piis à Bassanne sur le site du moulin. 90 participants sous un ciel clément à chaud.

Notes sur l’exposition « Paysages de Gironde de Léo Drouyn à nos jours ». Dans une quinzaine de sites du Département, mise en perspective de dessins et de gravures de Léo Drouyn avec des photos contemporaines prises au même endroit et sous le même angle de vue. Partenariat entre le CAUE Gironde et l’association les Amis de Léo Drouyn. Textes de B. Brunet, S. Cannet tous deux du CAUE Gironde, PH Roudié (Université Bx III), photos CH. Otharan et B. Brunet (CAUE Gironde), Y.Carlier, F.Dubau, F.Laville, P. Lucru, JP. Tyssandier (Amis de Léo Drouyn, Editions de l’Entre-deux-Mers).
Grands merci à toutes et tous.

L’église St Martin de Hure est non classée. L’édifice a été bâti sur le site d’une villa gallo-romaine dont on a retrouvé les restes d’une magnifique mosaïque (5.5 m x 4.3 m). Le site est depuis très longtemps habité. L’église a été reconstruite au XVIème siècle après les guerres de Religions. Le clocher a été rebâti par le cardinal Donnet (1795-1882). Serait de facture néo-roman. Il est octogonal. Présence de deux contreforts à glacis consolidant le clocher assez massif. Les murs sont percés de fenêtres de style roman accueillant des vitraux de qualité. A l’intérieur des peintures et des enduits sont observables mais pas restaurés. La nef est longue (5 travées) complétées par deux bas-côté. Les voûtes dites « en berceaux » avec des arcs doubleaux c'est-à-dire pleins cintres. Le chœur a une abside en cul-de-four. Présence d’un orgue à l’habillage très simple et modeste. Présence d’une chaire admirable en marbre assemblé avec plusieurs essences de bois
 
Le moulin du Cros se situe au confluent de la gironde et du Lot-et-Garonne. Propriété du XIème siècle sur 12 hectares de prairies et de bois. Ancienne propriété du « Chevalier du Cros ». En cours de restauration, le moulin à eau est situé sur la rivière le Lisos. C’est un moulin à farine et céréales encore équipé de deux rouets et d’un four à pain. La salle des meules date du XIème siècle. Présence d’une tour de guet à proximité du moulin. Le logement des meuniers date des XVIIème et XVIIIème siècles. Le moulin à eau est accompagné d’un moulin à vent qui assurait la continuité de l’activité malgré les déficits d’eau liés aux sécheresses et ponctions des autres moulins sur le lit de la rivière.


Moulin du Haut : Initialement orthographié hau qui signifiait forgeron en patoi il fut corrigé et transformé tel que nous le lisons actuellement. C’est un moulin à eau sur un bief détourné de la rivière le Lisos. Il meulait la farine et les céréales en coordination avec les autres moulins afin que chacun puisse disposer de suffisamment d’eau pour travailler (2 à 3 heures de réserve d’eau). Il reste une meule. Le bâtiment n’a pas d’intérêt architectural visuel. Bâtiment habité. Un moulin sans activité s’ensablait vite donc devenait inutile et onéreux. Il fallait doubler l’activité avec un moulin à vent. Les moulins qui pouvaient s’équiper d’un bief consommaient ou vendaient le poisson (revenus supplémentaires).
Moulin Segueys : Serait inscrit sur la base Mérimée. Elle rassemble des données sur le patrimoine monumental français. Elle porte le nom du célèbre écrivain Prosper Mérimé (1803-1870) qui fut aussi Inspecteur Général des bâtiments Historiques. Cette base fut créée en 1978 et mise à jour périodiquement. Le nom du moulin serait issu du gascon  « lassègue » route. Moulin à farine et à céréales ayant eu une activité dense. Le nombre de meules déterminait la classification du moulin. De nos jours l‘ensemble des bâtiments doivent faire l’objet de lourds investissements pour espérer être pérennisés.






















Meilhan sur Garonne : Ce site est inscrit aux du tertre promontoire rocheux (50 m de haut) il offre une vue magnifique sur un des lacets de la Garonne et son canal latéral. D’un côté de ce qui est devenue la place du tertre, il y avait le château de Meilhan démantelé par Richelieu et de l’autre côté, le vieux Meilhan entouré de remparts. Au centre, le prieuré et ses jardins occupaient l’emplacement actuel de la place du tertre.


Le canal des deux mers reliant l’Atlantique à la Méditerranée comprend l’ex Canal Royal débaptisé en 1789 en Canal du Midi et le Canal dit latéral à la Garonne conçus et créés à partir de 1662 par Pierre Paul Riquet (né entre 1604 et 1609 et mort en 1680) fermier de la Gabelle et Intendant des armées de Louis XIV.
C’est une œuvre extraordinaire, par son envergure, (240 km de Toulouse à l’étang de Thau, 189 m de dénivelé), auxquels il faut rajouter le canal latéral), par l’ingéniosité, qu’il fallut mettre en œuvre et la rapidité des travaux (1667-1681). Il appartient à l’Etat et se nomme dorénavant Canal des deux Mers. Classé patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1996.

Le moulin de Piis est situé à Bassanne en Gironde. Au Moyen Age il jouxtait une motte féodale. Un ancien chemin aboutissait à un bac qui traversait le rivière et aboutissait au Moulin de Piis.

Une partie des Amis de Léo Drouyn empruntant le 
chemin de halage le long du canal latéral en 
provenance de Meilhan et rejoignant Hure.
Juché sur sa motte, le moulin est fortifié comme une maison forte, entouré de douves et de remparts en bois. Aujourd’hui motte et moulin sont encaissés dans la basse plaine. Une activité économique et spirituelle se sont déroulées autour de cet espace de protection. La construction du moulin respecte des dimensions très classiques conformes aux autres moulins fortifiés environnants. Le niveau 2 est occupé par les meules à grains et autres machineries. Le niveau 3 abritait le logis les gens de passage et les gens d’arme. En 1860 Léo Drouyn de passage a dessiné une tour carrée unique en Gironde

D. Darquest