L'association Les Amis de Leo Drouyn vous invite à découvrir dans de conviviales rencontres, sur les pas de l'artiste archéologue du XIXe siècle, le patrimoine girondin, ses richesses architecturales, artistiques, ses paysages et son terroir...

lundi 6 juillet 2009

description

Sortie à La Teste-de-Buch 21 juin 2009

Photos de Jacques Audé 
-Jour de fête de la musique. 'Jour de fête à Léo' dans le cadre des scènes d'été. Les moustiques furent eux aussi de la fête. Chambrée 80 personnes. Temps estival avec une fraîcheur salvatrice sous les chênes verts de la forêt usagère. Ambiance bonne enfant. Hôtes accueillants.





Dès dix heures, les marcheurs ayant répondu à l'invitation se retrouvèrent à la 'cabanne d'Arnaud 'située sur la commune de Cazaux, accueillis par M. 'Virgile Lauga 'président de l'association de la défense des droits d'usage de la forêt usagère ( ouf ) autrement dit l'ADDUFU. Les curieux, répartis en plusieurs groupes, découvrirent le confort rustique de la cabane d'Arnaud utilisée jadis par les 'résiniers'. Traditionnelle dans ses formes et dimensions, cette cabane témoigne pour partie de la dureté des conditions de vie "des forçats du pin". Ensuite, les gestes éprouvants des 'gemmeurs ' furent reproduits à l'attention de l'auditoire. Un apiculteur dont les ruches sont en résidence dans la forêt usagère, nous vanta les bienfaits de son miel évidemment de qualité, réalisé uniquement avec des produits naturels mais un peu plus cher que celui de ses concurrents. Son nectar selon les saisons est élevé à partir des fleurs d'accacias, de bruyères ou d'arbousiers. Pour l'instant son rucher est à l'abri des frelons asiatiques et autres pédateurs. Pour combien de temps? L'excursion pédestre, commentée, par un des guides mis à notre disposition, nous a permis de circuler assez librement à travers cette forêt usagère unique en Europe. Cette balade a occupé l'essentiel de notre matinée. Les propos de notre guide prirent l'aspect d'un véritable plaidoyer en faveur des' baillettes '( vieux droit français ) contre les nombreuses volontés d'urbanisation de ce patrimoine exceptionnel. Cette forêt vieille de quarante siècles d'histoires semble développer ses propres défenses contre les agressions climatiques. Les notions subtiles, " d'ayant pins " ( exploitants ) " d'ayant droit " ( résidents des communes limitrophes ), de droit d'usage, de droit privé, de droit publique dans nos bouches étaient de nature à troubler la quiétude des lieux. Nous "évoquions" des notions de droit au coeur d'une alchimie naturelle et complexe spectatrice discrête de nos propos. Au détours d'un chemin, nous découvrîmes des " tosses " ( anciens récipients recueillant la résine), abandonnés, témoins d'une activité devenue obsolète. Des espoirs d'une hypothétique reprise de cette activité se feraient jour à " l'horizon d'un futur incertain ". 



 




Le traditionnel pique nique tiré du sac eut lieu à proximité de la cabane des Coupeyres propriété de la famille Blanchard Lignac surplombant les eaux du lac de Cazaux. Nous comprenons mieux encore, pourquoi Léo Drouyn fut séduit par ces paysages sources multiples d'inspirations fécondes. Les libations achevées nous reprîmes notre marche digestive en direction de la cabane de' Cure pique 'située en forêt domaniale. 


 





Une heure s'était écoulée lorsque nous avons retrouvé notre point de dépat matinarl. Nous fûmes invités à rejoindre le port ostréicol de La Teste pour y visiter les ateliers de construction navale de la société I2EF. 'Mr Rabat', un des gérants de cette dernière, nous a présenté le concept de 'Killole' ( bâteau à fond plat ) à propulsion électrique imaginé par sa société. C'est à bord des deux exemplaires réalisés à ce jour que le groupe a pu visiter en silence et sans odeur de gasoil le port de La Teste. En fin d'aprés midi, ce bol d'air consommé, nous avons regagné la hall de l'office de tourisme de La Teste pour y admirer les dessins et gravures d'artistes comme Gustave de Galar, Léo Drouyn. Dans son intervention, Bernard Larrieu insista sur le véritable travail d'ethnographe réalisé par Léo Drouyn sur ces paysages. Ce dernier était convaincu que la révolution industrielle allait détruire tout ce patrimoine local. Il se devait de témoigner. B.L vanta aussi avec insistance la qualité et la spécificité du volume trois des albums de dessins de Léo Drouyn, ( Le Bassin et la Grande Lande ) dont la réédition est imminente. Pour clôturer cette journée trés riche en curiosités, nous fûmes invités à assister à un apéritif musical. Ce dernier fut écourté à cause des exigences horaires de la fête de la musique locale. La journée s'est achevée sur le souvenir de quelques visages "saoulés d'air", de pommettes rosies, de quelques piqures de moustiques, de quelques sourires sous des chapeaux...rien de moins, rien de plus qu'une journée de fête à Léo habituelle dans le cadre des scènes d'été. 
Dominique D.

– La Teste-de-Buch, la forêt usagère et le port...
Journée de découverte de la Forêt usagère et du port de La Teste
Départ : Cazaux, cabane d'Arnaud (fléchage) – 09h30 – à pied
Ceux qui ont fait cette promenade l'an dernier en parlent encore ! La foret de La Teste est un monument historique ! L'occasion aussi de découvrir une exposition d'oeuvres originales de Léo Drouyn et d'Arago tout à fait exceptionnelles. Avec l'association de défense de la Forêt usagère (ADDUFU) et la municipalité. Final au port et dans la ville avec la Fête de la Musique !

Afficher Balades 2009 sur une carte plus grande