L'association Les Amis de Leo Drouyn vous invite à découvrir dans de conviviales rencontres, sur les pas de l'artiste archéologue du XIXe siècle, le patrimoine girondin, ses richesses architecturales, artistiques, ses paysages et son terroir...

lundi 27 juillet 2009

description

Sortie à Pellegrue 18 juillet 2009

[WWW]Diaporama d'Yves Carlier 
[WWW]Diaporama d'André Dumortier 
Encore une belle journée de Fête à Léo !
Le groupe est accueilli par M. José BLUTEAU, Maire et Conseiller Général du Canton de PELLEGRUE, qui aura l’amabilité de passer la quasi totalité de cette journée avec les randonneurs, à l’exception du passage des quelques 80 véhicules de collection dans le cadre du 3e Bordeaux Sud-Ouest Classic, qui le retiendra après le déjeuner.
L’autobus, après un premier voyage conduit le reste des Amis, des
Randonneurs de Pellegrue, animés par leur président M. Philippe TONNELET et des Jeunes Amis du Terroir avec leur Président M. Guillaume GUENNEC, à Saint Antoine du Queyret où nous attend son maire, M. Raymond REBIERE que nous retrouvons à l‘église, qui avec Bernard LARRIEU et Laëtitia BONNE nous en font les commentaires habituels, avec une double remarque :
Elle ne présente pas un caractère entièrement roman, Léo Drouyn a pu dessiner un détail remarquable et rare : un bénitier extérieur, aujourd’hui partiellement détruit, reposant sur une colonne du portail d’entrée.


Quelques personnes s’étonnent de cet écart par rapport à notre programme initial, alors que nous marchons vers le Domaine viticole de Claude & Bernard GREFFIER et leur 75 ha de vignes dont ils commercialisent le vin Blanc Sec, que nous dégustons déjà, avec quelque nourriture appropriée avant de rejoindre SOUSSAC. Nous y retrouvons M. Alain COURGEAU, qui nous présente l’église, aidé de Bernard et Laëtitia. L'édifice possède une rare particularité : celle d’être "coiffée" par un clocher surmonté d’une Croix grégorienne ! 


Nous repartons rapidement vers la Butte de Launay, l’un des plus hauts points culminants du département, dont nous trouvons des textes explicatifs et des croquis dans les « notes archéologiques » de Léo Drouyn, que nous commente Bernard. Quelques mètres plus bas, nous croisons au loin la maison forte de Launay, sous son meilleur profil, l’autre ayant été repris au cours du XIX siècle. 

Un peu de marche et nous sommes à Cazaugitat, où un premier groupe est déjà dans le bus pour être rapatrié à la halle de Pellegrue pour déjeuner. Mais à Cazaugitat aussi nous sommes attendus pour un vin d’honneur, offert par la municipalité et son Premier Magistrat M. Raymond Rebière, avant d’aller voir l’église, puisque le bus effectue sa première rotation. 

La curiosité de cette dernière demeure dans la présentation de son chœur: extérieurement il est plat, et présente de véritables fenêtres romanes : une sur le côté et d‘autres sur le mur du fond, alors que vu de l’intérieur, c’est un chœur classique, en cul de four. Il a donc été consolidé dès l’époque médiévale.
Et si nous sommes en place pour le repas –bien - préparé par les Jeunes Amis du Terroir c’est quand même avec plus d’une heure de retard ! 

C’est sous un ciel menaçant, mais sans pluie que nous repartons vers Leberthon, et Chantelu, mais sans passer par le Château des Judes … Et nous atteignons le « Moulin » sur la route de Gensac, et prenons la direction du Domaine de Chantelu où nous sommes reçus par Mme IVANSICH. Nous y découvrons alors une superbe maison paysanne, où il doit être très agréable de venir en chambre d’hôtes, (05.56.61.33.11.) et qui présente aussi dans le parc en bordure du coteau, une sorte de véranda. Celle-ci nous est commentée par M. IVASICH, car si en bas nous voyons une porte cintrée et une entrée de « four à pain », un escalier nous conduit à l’étage sur cette « pergola ». C’est selon lui une forme habituelle de construction du Quercy, pas de l’ Entre Deux Mers !
Et la réception se poursuit par une nouvelle collation, dont d’excellentes pâtisseries.
Au cours de la descente vers le Château de BOYRAC, nous croisons une bâtisse ouverte dans laquelle nous découvrons une tombe assez récente ! Elle est seulement constituée par un monticule de terre et ornée de fleurs en plastique.

Quant au château de Boyrac, celui que l’on voit en haut du plateau dans le dernier virage avant Pellegrue en venant de Saint Ferme, nous y pénétrons par la cour pour admirer un très joli bâtiment, dont nous apprendrons que deux tours, et le pigeonnier, se sont effondrés depuis le passage de Léo Drouyn. De la Maison noble de la Cave, au château de Boyrac, Bernard nous a retracé l'histoire à partir du 3 octobre 1351 date à laquelle Arnaud de BOYRAC a épousé une Demoiselle de la Cave ! 

Enfin, pour clôturer cette journée, je suis allé chez nos amis de l’association « Comme à la Maison », écouter la chanteuse CALISE, qui possède une très belle voix. Peu d' Amis de Léo étaient présents à son tour de chant. L'artiste a tout de même vendu quelques CD !
Et toutes les bonnes choses ayant une fin, je suis arrivé à Bordeaux à 22h…
Jean François Piedrafita.


– Pellegrue
Départ : Halle de Pellegrue – 09h00 – à pied
Journée de découverte du terroir, avec les jeunes agriculteurs et amis du terroir, avec cette année le sud du canton, vers la Butte de Launay, et aussi, après Puch de Gensac l'an dernier, l'autre grand château de Pellegrue, le château de Boyrac. Des produits du terroir, de la musique ...
Spécial : récital de la chanteuse Calise organisé par l'association de Pellegrue 'Comme à la maison'. 


Afficher Balades 2009 sur une carte plus grande